Awkward : la jeunesse américaine au vitriol…

Posted by

Lancée l’été dernier sur MTV, Awkward  est devenue en très peu de temps une série phénomène. Racontant les mésaventures d’une adolescente ordinaire qui s’est retrouvée populaire du jour au lendemain. Plus connue pour ses séries à l’humour gras (The Hard Times of R.J Berger), MTV a fait le pari de lancer une série fraiche et renouvelant le genre tout en portant un vrai regard de fond sur l’adolescence de nos jours.

Comédie déjantée

La vraie force d’Awkward c’est d’avoir su trouver l’équilibre entre les clichés des séries pour adolescents et un humour plus raffiné. Teintée de pop culture américaine, la série s’amuse à déjouer les codes de la série ordinaire. Elle se transforme ici en vrai journal intime où Jenna Hamilton nous raconte ses états d’âme, ses histoires d’amour, ses coups de coeur ou encore ses problèmes. Ainsi, petit à petit on en apprend un peu plus sur elle et comment elle aborde la vie. Cela permet notamment de s’attacher plus rapidement au personnage et de mieux comprendre sa vie. Car au fond, sa vie est un peu celle de toutes les adolescentes de nos jours, avec ses bons côtés et ses mauvais. 

Adolescente banale ?

Finalement, Jenna est l’adolescente que tout le monde connait. Elle a aussi des amies toutes plus frappées les unes que les autres. Ma préférence va à Tamara, l’amusante jeune fille synonyme du moulin à paroles. Elle va aussi côtoyer Valerie, la conseillère principale d’éducation du lycée. Une femme cinglée, amoureuse secrète du père de Jenna et prodiguant des conseils plus fous les uns que les autres. C’est une adulte avec une mentalité enfantine. Certainement l’un des meilleurs personnages de la série. Jenna confronte souvent Sadie, la mean girl du lycée qui s’amuse à torturer ses petits camarades de ses plans diaboliques mais qui se retrouve souvent dépitée de voir que Jenna peut être plus populaire qu’elle. On pourrait aussi parler de sa relation conflictuelle et décomplexée avec sa mère, Lacey et son père, le playboy du quartier. Et enfin on a Jake, l’amour transit qui aime Jenna secrètement depuis des années et n’a jamais osé le lui dire.

Et ça vaut le coup ?

Awkward sort du lot. Très peu de séries peuvent se targuer d’avoir réussi aussi bien son petit bout de chemin. Du coup, il faut absolument que vous vous jetiez dessus. C’est un concentré de ce qui se fait de mieux dans les séries pour adolescents. Toute droit sortie d’une référence pop culturelle, elle s’avère avoir son charme. Les épisodes s’enchainent comme des bons petits pains dans un restaurant. C’est gouteux et succulent. Par ailleurs, vous pourrez peut être découvrir la très talentueuse Ashley Rickards (Les Frères Scott) si vous ne la connaissiez pas avant. Elle vaut le détour. Très peu connue du grand public, elle fait son petit buzz dans les cours de récréations et sur la toile. Alors c’est peut être le moment pour vous y mettre ?

Amourettes de lycée

Créée par Lauren Iungerich, jeune inconnue du monde des séries, Awkward prend aussi son temps pour nous raconter des petites histoires d’amour fraiches et ordonnées. Cela va partir du premier amour de Jenna, Matty incarné par Beau Mirchoff (Desperate Housewives). Ce dernier a la particularité de se renifler les aisselles à longueur de journée. Elle va lui offrir sa virginité et même plus encore : son cœur. Sauf que c’est l’athlète populaire du lycée et qu’il ne peut pas être avec une fille aussi peu aimée de ses camarades. La vie sexuelle de Jenna est dépeinte avec originalité. La réalisation d’Awkward fait beaucoup et permet de se retrouver plongé dans un monde pop et proche de l’univers bubble gum des clips des starlettes des années 90.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *