Sci-Fi Convention 1.5

Posted by

Les 16 et 17 avril 2011, la société Arcadia Events a présenté au Théâtre du Gymnase de Paris l’édition 1.5 de la Sci-Fi Convention. Comme son nom l’indique, la Sci-Fi Convention est centrée sur l’univers de la Science-fiction. Séries-fans.com était partenaire de l’évènement. Quelques personnes du staff (Damien, Aymeric et Nicolas) s’y sont rendus.

Introduction

L’évènement nous a permis de rencontrer les acteurs présents à la convention :

  • Jordan Hinson (Zoé Carter dans Eureka)
  • John Noble (Walter Bishop dans Fringe)
  • Jasika Nicole (Astrid Farnsworth dans Fringe)
  • Michael Shanks (Daniel Jackson dans la franchise Stargate)

Ainsi, le staff de Séries-fans a eu l’occasion de discuter avec ces acteurs et de leur poser quelques questions. Vous pourrez retrouver les interviews dans les pages de ce dossier.

En ce qui concerne le programme de la convention, il était découpé en séances photos, panels mettant en scènes les différents invités tour à tour et en séances de dédicaces.

Étaient également invités des doubleurs français des séries Fringe, Eureka et Stargate SG-1 :

  • Bruno Rozenket (Ba’al dans Stargate SG-1) 
  • Taric Mehani (Douglas Fargo dans Eureka) 
  • William Coryn (Daniel Jackson dans Stargate SG-1)
  • Jessica Barrier (Zoé Carter dans Eureka) 
  • Philippe Vincent (Jack Carter dans Eureka)

Le samedi, les doubleurs de Stargate SG-1 et de Eureka ont eu droit à leur panel tandis que le dimanche, il s’agissait des doubleurs de la série Fringe. Ils ont ainsi pu nous parler de leurs différentes expériences – aussi bien sur le doublage des séries qui étaient à l’honneur ce jour-ci mais aussi à propos d’autres séries.

Avant de conclure cette introduction, nous tenons à remercier les organisateurs de la Sci-Fi Convention sans qui, cet évènement n’aurait pas eu lieu et tenons à souligner la réactivité de l’équipe face à certains imprévus.

Interview Jordan Hinson

Jordan Hinson avec Nicolas du Staff Séries-fans.com
Jordan Hinson avec Nicolas du Staff Séries-fans.com

Séries-fans : Qu’est-ce que tu aimes dans la série Eureka ?

Jordan Hinson : Je crois que j’aime l’idée d’une ville avec des appareils vraiment cool. Des engins comme un aéroglisseur et d’autres choses que l’on ne penserait pas possible sont justes banales à Eureka. Ça pourrait être vraiment cool.

SF : Penses-tu jouer ton personnage jusqu’à la fin de la série ou aimerais-tu faire autre chose ?

JH : J’ai arrêté d’être un rôle régulier dans la série la dernière saison. Maintenant, je vais et je viens. C’est donc sympa d’avoir mon ancienne vie et ma nouvelle « on the show ». Ainsi, j’aimerais continuer à faire ça, jouer Zoé et en quelques sortes tourner ailleurs en restant vivre à Los Angeles. Donc je pense que je continuerais à l’interpréter un moment…

SF : Si tu pouvais avoir un rôle dans un grand film hollywoodien, avec quel acteur souhaiterais-tu jouer ?

JH : Difficile… J’adorerais travailler avec Michael C. Hall qui joue Dexter (rire) qui, tu sais, n’est pas un grand acteur de cinéma. C’est juste un acteur incroyable ! J’adorerais travailler avec Dustin Hoffman un jour. C’est l’un de mes acteurs préférés. Et, pour ce qui est des femmes, j’adorerais travailler avec Annette Bening. Je la trouve merveilleuse dans tout ce qu’elle fait. Bon, j’ai une longue liste d’acteurs avec qui j’aimerais travailler un jour (rires).

SF : As-tu déjà visiter Paris avant ce week-end ?

JH : Non, c’est ma première fois.

SF : Que penses-tu des français ?

JH : Vous êtes vraiment très charmant. Et je n’ai pas rencontré un seul français malpoli. Vous êtes tous très gentils et aussi c’est incroyable comme chaque personne que j’ai rencontré se débrouille avec l’anglais ce qui est incroyable car finalement à Los Angeles, peu de personnes connaissent plusieurs langues (rire). C’est vraiment génial !

SF : Est-ce que tu utilises Facebook quotidiennement ?

JH : Pas quotidiennement, parfois. J’ai de nombreux faux profils Facebook. De nombreuses personnes se font passer pour moi (rire).

Interview John Noble

John Noble avec Nicolas du Staff Séries-fans.com
John Noble avec Nicolas du Staff Séries-fans.com

Séries-fans : Préférez-vous jouer au théâtre plutôt que dans un film ?

John Noble : Non. J’ai passé plusieurs années au théâtre mais maintenant… je préfère… c’est différent, c’est différent. Mais maintenant je préfère avoir un rythme. il faut réagir rapidement. Cela demande une énorme concentration et beaucoup de travail. Donc je suis vraiment heureux de faire ce que je fais actuellement.

SF : Comment avez-vous été engagé pour jouer dans Fringe ? Vouliez-vous en faire partie ou est-ce J.J. Abrams qui est venu vous chercher ?

JN : Non. Abrams ne m’a pas appelé. Lorsqu’on est acteur, nous avons des agents et des managers qui nous proposent des postes. Parfois, les gens ont envie de tester, parfois non. Il est vraiment très rare que… à moins que l’on ne soit… Angelina Jolie ou autre… il est vraiment rare que quelqu’un d’en haut vienne vous chercher. On doit généralement passer le test avec les autres acteurs.

SF : Est-il agréable de jouer avec Joshua Jackson et Anna Torv ?

JN : Oui absolument, ce sont des personnes très intéressantes… Ils sont un peu comme mes propres enfants. Ils sont tous deux des acteurs très talentueux. Je les adore.

SF : Les voyez-vous en dehors du tournage ?

JN : Oui parfois. Parfois je fais du yoga avec Anna. Parfois je vois Joshua avec d’autres personnes mais… mais non… la plupart du temps nous sommes trop occupés, nous travaillons tant…

SF : Si vous deviez garder un seul souvenir du tournage pour « Le Retour du Roi », lequel serait-ce ?

JN : Je pense que la meilleure scène… Je pense que mon meilleur souvenir est la scène avec Denethor qui mange et qui oblige Pippin à chanter pour lui. Ce doit être mon meilleur souvenir. Oui… un très bon souvenir.

SF : Vous avez prêté votre voix au prochain jeu rockstar appelé « L.A. Noire ». Etait-ce une bonne expérience ?

JN : C’était plus… C’était plus que ma voix. C’était un jeu d’acteur à part entière. C’était une nouvelle technologie : une centaine de caméras capturant chaque mouvement. Et… Une merveilleuse expérience… Il s’agit d’un jeu vraiment révolutionnaire.

SF : C’était la première fois pour vous ?

JN : Avec les jeux oui. Mais, au début, je suis allé voir l’homme qui s’occupait du fonctionnement. Il m’a dit que je serais impliqué. Donc j’étais vraiment excité de voir comment ça fonctionnait.

SF : Était-ce important pour vous de venir avec votre assistante à Paris (Jasika Nicole) ?

JN : Oui. Jasika et moi sommes de très bons amis. Et c’est toujours un réel plaisir d’être avec Jasika. Donc, nous avons de la chance de former une équipe que tout le monde apprécie. C’est très bon pour le cœur.

Interview Jasika Nicole

Jasika Nicole avec Nicolas du Staff Séries-fans.com
Jasika Nicole avec Nicolas du Staff Séries-fans.com

Séries-fans : John Noble nous a dit qu’il t’appréciait. Vous voyez-vous en dehors du tournage ?

Jasika Nicole : Oui, oui. Nous faisons des sorties ensemble.

SF : Qu’as-tu étudié avant de jouer un rôle dans une série télévisée ?

JN : Et bien on ne peut pas vraiment se préparer pour jouer un rôle particulier parce qu’on ne sait pas ce qu’on va interpréter par la suite mais j’ai étudié le théâtre musical durant … quatre ans à l’école et ensuite je suis venue habiter à New-York.

SF : Était-ce important pour toi de venir avec John Noble à Paris ? Après tout, tu es son assistante dans Fringe.

JN : (rire) Il est arrivé ici un jour avant la convention donc il n’a pas eu besoin d’aide. Il est juste venu pour la convention, il ne restera pas ici après. 

SF : Est-ce toi qui souhaitait garder ta date de naissance secrète ? Car nous n’avons pu la trouver sur le web… 

JN : Non, Mon anniversaire n’est pas un secret. Mon anniversaire est cette semaine. 

SF : Bon anniversaire. 

JN : Merci. 

SF : Pourquoi être devenue actrice ?  

JN : J’ai étudié le théâtre musical à l’école. Ainsi, cela a toujours été quelque chose que j’apprécie. 

SF : Peux-tu nous parler de ton travail d’illustratrice ? 

JN : C’est un passe-temps. J’ai un blog avec mes illustrations. Et j’ai deux comics que j’ai réalisé pour illustrer mon site web. L’un d’entre eux est un autobiographique comic nommé « <i>High Yella Magic</i> » et un autre que je n’ai pas encore terminé pour le moment … mais ce sera quelque chose que je continuerai si tout va bien dans les prochaines années. Et … je mets tout mon travail sur Internet. Il y a un « Tumblr » où je mets des dessins aléatoires et mes pensées sur ces derniers … Connais-tu le « Tumblr » ? Il s’agit d’un blog appelé « Tumblr.com ». C’est une sorte de réseau où les personnes disposant d’un blog peuvent communiquer entres elles. Je n’ai pas de Twitter, pour « Tweeter » mais j’ai un « Tumblr » blog … 

SF : Utilises-tu Facebook ? 

JN : Je l’utilise mais c’est juste pour les amis et la famille donc je n’ai pas de personnes autres que celles qui sont très proches de moi. Parce qu’autrement ça pourrait être une longue liste… 

SF : Parles-tu français ? 

JN : Absolument pas ! C’est terrible ! Je ne parle pas français (rire).  

SF : Car hier tu m’as dit quelques mots en français… 

JN : J’essaie d’apprendre, avec quelques livres … Pour cette convention, j’ai été invité à la dernière minute et je n’ai pas eu le temps de préparer et d’apprendre quelques expressions françaises que je pourrais entendre ici … mais je connais « Je suis désolée » et je le dis souvent car je suis toujours en train de m’excuser de parler si mal le français (rire). 

SF : Qu’est-ce que tu préfères dans le tournage de Fringe ?  

JN : Hmm … Qu’est-ce que je préfère ? 

SF : Les acteurs ? 

JN : J’aime les personnes avec qui je travaille et j’aime l’histoire que nous racontons. C’est une histoire à la fois dynamique, bizarre, intéressante et j’aime cela. Notre série est différente chaque saison. Aucune saison n’a été la même sur la partie de l’histoire qui est racontée à chaque fois. Cela donne l’impression qu’on rajoute quelque chose de nouveau à chaque fois … C’est complètement bizarre et inattendu ! Et nos seasons final sont toujours incroyables !

Je pense que cela n’est vraiment pas donné à tout le monde. Je pense que nous avons une très grande équipe de scénaristes qui dirige la série. 

SF : Combien de temps comptes-tu jouer dans Fringe ? 

JN : Je pourrais faire … enfin, nous allons faire une autre saison donc bien sûr que je pourrais faire une année supplémentaire. Mais je suis très excitée par les projets qui viendront après Fringe. Et je me sens comme beaucoup d’autres personnes… je ne veux pas que Fringe continue juste pour continuer. Je veux juste que Fringe continue d’exister seulement pour l’histoire que nous racontons et si elle reste intéressante. Je ne veux pas qu’elle continue si plus rien de bien ne se passe dans la série. Donc, si l’histoire a besoin de quatre saisons, cinq saisons, je serai contente de continuer. Mais si la série devait s’arrêter… je pense que nous avons établi d’incroyables relations et un bon jeu d’acteurs avec mes camarades. Et on ne peut pas demander plus… 

SF : Est-ce que tu envisages d’être une actrice toute ta vie ou as-tu d’autres projets ? 

JN : Et bien, pour le moment, je n’ai pas de projets pour le reste de ma vie. La plupart des métiers dans la télévision viennent et partent assez vite. Donc, on ne sait pas… ou je ne sais pas trop ce que je jouerai plus tard. Mais j’aime mon job. Je serai très chanceuse et heureuse de pouvoir continuer à jouer pour le reste de ma vie. 

SF : Et l’ambiance dans le tournage de Fringe est-elle très bonne ? 

JN : Oh oui elle est vraiment bonne, très accueillante. Tout le monde se respecte. C’est très professionnel. Nous passons toujours de très bons moments ensemble. Nous aimons rigoler. 

SF : Est-ce que tu vois Anna Torv et Joshua Jackson en dehors du tournage ? 

JN : Oui oui.

Interview Michael Shanks

Michael Shanks avec Aymeric du Staff Séries-fans.com
Michael Shanks avec Aymeric du Staff Séries-fans.com

Séries-fans : Etait-ce difficile de jouer le rôle du Dr Jackson qui avait été interprété par quelqu’un d’autre auparavant dans le film ?

Michael Shanks : C’était une bonne base pour commencer, mais quand j’ai réalisé que la série ne s’arrêtait pas, je ne voulais pas continuer à faire une imitation d’un acteur sur une longue période. C’est bien sur une courte durée mais pas pour plusieurs années. C’est bien que l’on m’ait laissé l’opportunité d’imprégner une partie de ma personnalité et de faire évoluer mon personnage ; c’est le jour et la nuit entre le début de la série et là où il est arrivé.

SF : Quelles sont vos impressions après avoir rencontré votre voix française hier ?

MS : Eh bien c’était amusant. Je l’avais déjà entendu auparavant, je pense que c’était quand la série venait de démarrer. Je l’ai entendu et j’ai dit “Ecoute ça, j’aime bien cette voix, elle me va bien”. Ce qui est plus intéressant que de l’avoir rencontré, c’est de savoir qu’ici, en France, il suit la majorité des projets que je fais en dehors de Stargate. Ca donne de bons résultats qu’il soit en quelques sortes ma voix en France, ce qui est un peu bizarre en même temps. C’est sympa… c’est un type sympa et je vais regarder ses autres travaux pour bien voir la différence.

SF : Préféreriez-vous que Stargate Atlantis continue plutôt que Stargate Universe ?

MS : Je n’ai pas de préférence. Je ne pense pas une seconde que les gens pensent que Atlantis ait été annulé en faveur de Universe, je n’y crois pas non plus. Je pense bien qu’après avoir tourné deux séries avec Atlantis et SG-1, les producteurs étaient capables de le faire, mais en tout cas, c’est comme ça que ça marche. Parce que si ça avait un intérêt financier, ils l’auraient fait. Parce que c’est comme ça que ce business marche ! Personne ne dirait « Non, j’en ai fini avec celui-ci, je veux faire celui-là ». C’est plus si cela a oui ou non un intérêt financier pour ceux qui investissent de l’argent et manifestement ça ne marchait pas de ce côté-là. Je n’ai pas d’intérêt particulier à choisir l’un ou l’autre. Cela aurait été sympa pour Atlantis que ça continue, cela serait sympa pour Universe de continuer au lieu d’être arrêtée. Donc je pense que maintenant, la chose qui est un peu bizarre c’est qu’Universe soit annulée et qu’il n’y aura plus de Stargate.

C’est quelque chose que nous allons devoir accepter … Parce que peu importe où je suis allé au cours des 14 dernières années, que je sois ou non dans la série, en revenant comme <i>guest star</i> j’ai toujours su que le studio où était tourné les épisodes et où nous étions les premiers dedans quand il a été construit allait changer. L’idée que quelque chose d’autre l’utilise et en prend possession était assez bizarre, parce que je vivais dans ces studios et c’était étrange quand j’ai vu d’autres caravanes garées dehors et d’autres séries occuper ce studio… C’est comme passer devant votre maison et voir que quelqu’un d’autre y vit, ce n’est pas juste.

SF : A propos de Richard Dean Anderson, vous avez dit hier (durant le panel) que maintenant il vit quelque part dans les montagnes. Ce trait de personnalité vient-il de Richard Dean Anderson ou de O’Neill ?

MS : Il est assez solitaire. Au début j’ai pensé que c’était une sorte d’excentricité, les acteurs cultivent parfois cette idée de garder une certaine distance. Richard passe pas mal de temps seul, fait ce qu’il veut faire quand et comme il le veut ; c’est un aspect fascinant pour quelqu’un qui a cette philosophie et il est entouré par sa famille et ses amis, il reste toujours lui-même. La plupart du temps il vit à Malibu, quelque fois sa fille vient le rejoindre. Mais souvent il passe son temps sur sa moto, voyageant des jours entiers à travers le pays sans raison ni destination particulières.

Le truc dans tout ça, c’est que ça importe peu si cela a du sens pour moi, puisque ça a du sens pour lui ; c’est ce que j’appelle « Richard-land ». Il fait ce qu’il veut, comme il veut, sous ses propres conditions, et ce n’est pas quelque chose que vous pouvez juger ; c’est juste pour lui et il vit vraiment sa vie comme il l’a décidé.

SF : Dernière question, préférez-vous jouer dans une série ou dans un film, comme Le Chaperon Rouge ?

MS : Ce que j’apprécie avec les films comme Le Chaperon Rouge c’est qu’ils ont l’argent et un peu plus de temps pour filmer. Enfin, ce film était extrêmement rapide dans son temps de tournage comparé à des films à grand budget. Mais ils ont quand même plus de temps pour raconter l’histoire ; je suis tellement habitué aux horaires de la télévision que quand ils commencent à prendre leur temps pour filmer, cette manière de filmer lentement, je devenais presque fou, « Allez, c’est vraiment simple, faisons-le, faisons-le ! ».

Mais quand vous n’avez pas le temps, vous êtes celui qui dit « Purée, je voudrais juste qu’on puisse prendre notre temps avec ça, on fonce, on fonce ! », après vous l’avez et vous dites « Purée c’est tellement ennuyeux, on en a bientôt fini avec la scène ? ».

Enfin ça dépend, je veux dire que le support ne m’importe pas, du moment que l’on fait quelque chose qui en vaille la peine, du moment que ça a une bonne rédaction ou un bon récit, ça ne fait rien que ce soit pour la télé ou un film. J’ai fait des courts-métrages qui avait peu de budget, ils étaient passionnants à faire, et j’ai fais des films avec des plus gros moyens qui étaient des conneries absolues.

Donc cela dépend vraiment si ce que vous faites le mérite et souvent le truc c’est que vous prenez plaisir à faire ce que vous appréciez le plus.

Les panels

Durant la convention, les organisateurs nous avaient concoctés 4 panels (2 par jour). Pour rappel, un panel est un moment où un acteur est interviewé par l’animateur devant tout un public puis c’est au tour du public de poser ses questions.

Le planning était le suivant :

  • Samedi : Panel de Jasika Nicole et John Noble puis Michael Shanks et Jordan Hinson.
  • Dimanche : Panel de J. Hinson puis J. Nicole et J. Noble.

Lors des entrées des acteurs, c’était l’euphorie dans la salle. Tout le monde n’en revenait pas d’avoir devant leurs yeux J. Noble ou bien M. Shanks. Nous pouvions par exemple entendre des hurlements d’amour lorsque M. Shanks fit son entrée. Incroyable !

Après quelques minutes, l’animateur racontait en quelques lignes le parcours des acteurs sur scène et la raison de leur présence ici. Pour J. Noble et J. Nicole, nous avons ainsi pu discuter sur l’avancement de l’histoire dans la série Fringe, actuellement diffusée aux États-Unis et en France.

Le tour de table terminé, l’animateur se mettait à poser quelques questions aux différents acteurs. Par exemple, nous avons passé un long moment à discuter du passage de J. Noble dans Le Seigneur des Anneaux et plus particulièrement la scène où il est en train de manger. Comme vous le verrez dans notre interview, il ne s’est toujours pas remis de cette scène …

Quelques minutes plus tard, l’animateur a passé le micro au public et c’est donc à notre tour de poser directement nos questions à nos acteurs préférés. L’émotion dans la voix des fans se faisait très vite ressentir, certains ayant du mal à parler ou bien ne réalisant tout simplement pas ce qui était en train de se produire. Nous avons ainsi pu découvrir que M. Shanks aime beaucoup plaisanté et cela n’est pas pour nous déplaire ! Ces séances de questions / réponses furent très instructives et très plaisantes !Durant la convention, les organisateurs nous avaient concoctés 4 panels (2 par jour). Pour rappel, un panel est un moment où un acteur est interviewé par l’animateur devant tout un public puis c’est au tour du public de poser ses questions.

Nous avons également eu droit à une petite surprise lors du second panel de la journée de samedi : les doubleurs français des acteurs sont montés sur scène ! L’occasion pour eux de rencontrer les acteurs américains si cela n’avait pas déjà été fait et pour nous d’apprendre plus de choses sur le métier de doubleur. Nous avons été très surpris par la complexité de ce métier. C’est un art à part entière !

Nous n’avons malheureusement pas pu enregistrer les panels mais nous en gardons de très bons souvenirs. Cependant, grâce aux interviews dans les pages suivantes, vous allez pouvoir vous faire une idée très précise de comment sont vos acteurs préférés !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *